Vos questions

Ma méthode thérapeutique est basée sur la psychothérapie d’orientation analytique (freudienne). Au cabinet, je propose des consultations individuelles, des psychothérapies en face-à-face pour adultes, enfants et adolescents ainsi que des thérapies conjointes parents-bébé.

Et si j’allais voir un psychologue ?

Loin des préjugés, aller voir un psychologue ne signifie pas être fou. La souffrance peut parfois être telle, qu’arriver à s’en sortir seul est parfois difficile et surtout très couteux sur le plan psychique. Aller consulter un psychologue c’est déjà commencer à en parler. Mettre des mots sur une situation, un ressenti avec une personne extérieure au cercle familiale/amical, qui ne juge pas et vous accueille avec bienveillance est une première étape.

Le travail thérapeutique que vous entamerez ou non avec le psychologue ainsi que le nombre de séances ou de consultations dépendra de votre demande et de votre besoin.

Pour quelles difficultés consulter ?

Pour les enfants et les tout petits

  • Troubles du comportement (agitation, impulsivité, stress, hyperactivité)
  • Troubles affectifs (anxiété, phobies, insomnies, faible estime de soi, énurésie, encoprésie, troubles alimentaires)
  • Difficultés scolaires
  • Difficultés relationnelles et familiales, Mal-être, Divorce des parents, Deuil ou Traumatisme

Pour les adolescents

  • Difficultés relationnelles et familiales, Divorce des parents
  • Troubles du comportement (agitation, impulsivité, stress, hyperactivité)
  • Troubles anxieux et dépressifs, Mal-être, Faible estime de soi, Deuil ou Traumatisme
  • Désintérêt scolaire
  • Comportements addictifs et/ou à risque
  • Troubles du comportement alimentaire

Pour les adultes

  • Etat anxieux ou dépressif, Mal-être, angoisse, séparation ou divorce, Deuil ou Traumatisme
  • Troubles liés au stress personnel et/ou professionnel
  • Difficultés au sein de la famille, du couple, de la vie amoureuse
  • Problèmes relationnels et/ou de communication
  • Troubles du comportement alimentaire
  • Troubles addictifs

Psys, quelles différences ?

Le psychologue

Le psychologue est une personne ayant suivi un cursus de psychologie dans une université ou une école privée sous contrat avec l’état. Le cursus comprend 5 ans de formation en sciences humaines et psychologie (Master II et mémoire validé). Le titre de psychologue est un titre protégé par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 et régi par un code de déontologie.
Le psychologue s’attache à étudier et à comprendre les comportements humains et le fonctionnement du psychisme sous tous ses aspects au contact des patients. Son mode de traitement du symptôme est la parole. Il a pour objectif de rendre compréhensible un problème, d’en évaluer la portée et la gravité. Il proposera ensuite une aide adaptée à la personne.

Le psychiatre

Le psychiatre est un médecin ayant reçu une formation en psychiatrie. Il est spécialisé dans la prise en charges des maladies mentales.Il est rattaché à l’ordre des médecins. Son titre est protégé par la loi. Le psychiatre, contrairement au psychologue, peut prescrire des médicaments, ses consultations sont donc remboursées par la caisse primaire d’assurance maladie.

Le psychanalyste

Un psychanalyste, souvent psychiatre ou psychologue, a effectué un travail analytique poussé au sein d’une école de psychanalyse comme la Société psychanalytique de Paris (SPP), l’Ecole Freudienne ou Lacanienne… Le titre de psychanalyste n’est obtenu par aucun diplôme mais est reconnu comme profession sans titre d’état.

Le psychothérapeute

La profession de psychothérapeute est réglementée par une loi datant de 2010. Auparavant, toute personne pouvait se dire « psychothérapeute ». Aujourd’hui, l’obtention du titre se fait en s’inscrivant au répertoire des psychothérapeutes après l’accord donné par la DDASS qui vérifie les formations et compétences requises pour exercer cette profession.
Les psychiatres et les psychologues, peuvent directement bénéficier de ce titre en complément de leurs professions initiales en raison de leurs formations et expériences. Pour les professionnels (hors psychiatres et psychologues) une formation, qui n’est pas encore définie, est obligatoire pour prétendre au titre de psychothérapeute.